Cinéma/Culture/Livres

Gatsby : le battle

Gatsby-Le-Magnifique-banniere

thCAYLZ9SR

lelivre

« A chaque fois qu’il te prendra l’envie d’émettre des critiques sur quelqu’un, souviens-toi que tout un chacun ici bas na pas joui des mêmes privilèges que toi » -Le père de Nick à son fils, au début du livre.

The Great Gatsby est un livre écrit par Francis Scott Fitzgerald en 1925 sur la côte d’azur et qu’il dédit à sa femme, Zelda. C’est le livre préféré des américains et c’est aussi l’un des plus grands chef-d’œuvre de l’auteur.
L’histoire se déroule dans les années 20, à Long Island, dans le luxe et la débauche. Le narrateur n’est autre que Nick Carraway, qui deviendra le « partenaire » de Gatsby. Mais qui est Gatsby ? Il faudra attendre trois chapitres pour faire sa rencontre et tout le livre pour apprendre à le connaitre. Cet homme, plein de charisme et de prestance, au sourire ravageur et au regard vif organise d’immenses soirées où personne ne le connait mais où tout le monde s’imagine connaitre son passé.

thCA4UC9D2

« Un sourire comme on n’en croise peut-être quatre ou cinq dans une vie […] qui défiait – ou semblait défier – le monde extérieur dans son immensité, l’espace d’un instant, avant de se focaliser sur vous, avec un préjugé irrépressible en votre faveur. » – Nick

Admirez le style rédactionnel de l’auteur qui manipule les mots avec une telle justesse que vous culpabilisez de refermer le livre.
Les descriptions de l’auteur sont tellement précises que, je pense, tout le monde arrive à s’imaginer les mêmes lieux et les mêmes personnages, à quelques détails près.
A travers les yeux de Nick, Fitzgerald arrive à nous bouleverser. Je pense à ce moment où Gatsby rencontre Tom et entend le nom de Daisy. L’auteur réussi à vous faire ressentir le malaise et le mal-être de Jay Gatsby.
Les dialogues sont rapides et vivants, les personnages sont touchants et attachants. Le livre est fin, bien écrit et bien construit. Fitzgerald nous entraine dans cette atmosphère luxueuse et on s’y croirait vraiment.

lefilm nick

Le film a été réalisé par Baz Luhrmann et a fait l’ouverture du festival de Cannes 2013.
Dès le début, on remarque un film bien tourné, avec des séquences rapides, coupés par des séances chez le psy de Nick Carraway. Tout de suite, le nom de Gatsby est intégré dans l’histoire. On comprend alors que Nick consulte un psychologue suite à sa folle aventure avec Gatsby.
Les lieux et les personnages sont exactement comme je l’imaginais et le casting est impressionnant : Leonardo Dicaprio, Tobey Maguire, Joel Edgerton et Carey Mulligan dans le rôle de la jolie Daisy.
Le réalisateur a suivi le livre à la lettre. Les décors sont somptueux et correspondent à l’image que l’on s’en fait : l’immense maison de Gatsby, celle des Buchanan, et la maisonnette de Nick aux mauvaises herbes qui contrastent avec la pelouse verte de son « vieux frère ».

Nous […] pénétrâmes dans un espace nimbé de lumière rose relié de part et d’autre au corps du bâtiment par de délicates porte-fenêtres. Elles étaient entrouvertes, éclatantes de blancheur. […] La brise traversait la pièce, poussait les rideaux à l’intérieur d’un côté, à l’extérieur de l’autre. […] Le seul objet parfaitement immobile de la pièce était un grand canapé. »

rideaux

Nous retrouvons des personnages plus vrais que nature, identiques aux descriptions : le regard innocent et émerveillé de Nick, le visage arrogant de Tom et la beauté angélique de Daisy, rien n’est laissé au hasard. Seul Gatsby détonnait, à mon sens. J’étais sceptique face à ce choix et pourtant je trouve que Leonardo est un acteur incroyable mais je n’imaginais pas du tout Gatsby comme ça. Je pensais plutôt à Ryan Gosling. Cependant, si je n’avais pas lu le livre, Dicaprio ne m’aurait pas choquée ; et son jeu était parfait, comme toujours. Au fur et à mesure que le film avance, je trouve que finalement, Leo (oui je l’appelle par son surnom, nous sommes amis 😉 ) incarnait très bien ce personnage.
Les dialogues sont également respectés. De petits détails diffèrent mais peut-être qu’entre le livre et le film (tout deux dans leur langue d’origine) il n’y a aucune différence. Avec les traductions, on ne sait jamais.

gatsby-le-magnifique-29531_w650

« Et j’espère qu’elle sera idiote… Une ravissante petite idiote… On ne peut pas souhaiter plus beau destin pour une fille ici bas. » – Daisy à Nick, à propos de sa fille.

Le petit hic, mais qui n’est pas bien méchant, c’est le terme « vieux frère« .  Dans le livre (traduit en français), Gatsby dit « partenaire » et c’est là sa particularité. Je trouve dommage que les traducteurs du film n’aient pas fait attention. Peut-être qu’en anglais c’est bel est bien « vieux frère » mais pour nous, c’est « partenaire » et j’attendais que Gatsby le prononce avec impatience. J’ai donc été un peu déçue.

Malgré son côté dramatique, le film est parfois doté d’humour. Nous retrouvons également la fameuse voiture jaune du grand Gatsby ! Voiture jaune, aux grands bouleversements…

Gatsby-et-sa-voiture

Avec le film, j’ai d’avantage ressenti le mal-être de Gatsby. Son espoir, sa solitude et son amour pour Daisy m’ont presque mis mal à l’aise. La folie l’envahissait parfois, plus que dans le livre. C’était déroutant. On ne savait plus si on devait l’aimer, le détester, le plaindre ou l’envier. Gatsby nous fait passer par tous les sentiments. Et Leonardo Dicaprio est très bon à ce jeu là ! Ses traits étaient marqués, son visage tremblait lorsqu’il s’énervait et dans ses yeux, la tristesse.

conclusion

J’aurai voulu en écrire d’avantage car ces quelques lignes ne reflètent pas la beauté du chez d’œuvre de Fitzgerald, ainsi que celle du film. Mais j’ai tenté de faire le plus court possible.
Pour conclure, le livre nous transporte, nous fait voyager. On s’attache à ce Gatsby, auquel on doit s’arracher quand on repose le livre. Nous comprenons alors Daisy, au fil de l’histoire.
Le film, lui, respecte très bien l’œuvre de Fitzgerald. Et la réalisation, comme le jeu des acteurs, est incroyable. Cependant, le livre est tellement bon que j’aurais sûrement profité d’avantage du film si je n’avais pas lu l’œuvre de Fitzgerald. Mais aucun des deux ne m’a déçue.

gatsby_le_magnifique2

« -Jay, on ne revit pas le passé.
-On ne revit pas le passé ? Mais bien sûr que si ! »

Pour finir avec mon opinion personnelle et mon interprétation, je dirais que Gatsby, dans son atmosphère luxueuse et sa vie pleine de mystères, réveille en nous quelques chose de profond. Nous avons tous rencontré un jour ou l’autre un Gatsby, ou nous avons tous été Gatsby un jour de notre vie. Ce personnage n’est pas qu’un simple protagoniste, il est une part de nous tous : faire la fête et s’entourer de la foule pour camoufler une terrible solitude, être aimable avec tout le monde dans le but de se faire remarquer par quelqu’un en particulier ; inviter, rencontrer dans l’attente d’une seule et unique personne ; épier, admirer, se cacher, aimer, détester. Dans le film, Nick, qui a gouté aux plaisirs sulfureux du magnifique Gatsby, fini par suivre une thérapie. Gatsby n’est autre que le tourment de l’Homme, ce qui réveille le désespoir profond à force d’avoir trop espéré, ce qui nous émerveille au point de nous rendre fou, ce qui nous touche au point de nous tuer.
N’avons-nous pas tous une part de Gatsby en nous ?

gatsby-le-magnifique-fete

 

« C’est ainsi que nous avançons, à contre-courant, sans cesse ramenés ver le passé. »

Publicités

22 réflexions sur “Gatsby : le battle

    • Oui c’est vrai que les costumes sont très beaux ! Ca fait rêver !
      Merci d’avoir posté ce commentaire en français, je ne sais pas si je serais capable de faire pareil en espagnol ! 😉

  1. J’ai vu ce film récemment. Etant fan de Dicaprio, je m’étonnais moi-même de ne pas l’avoir regarder avant. Mais je préfère attendre que le film passe un peu à la « trappe » du côté des gens, comme ça je déguste moi-même sans prendre compte des avis.
    Et j’ai été très contente de regarder ce film ! Je n’ai pas lu le livre, et avoir ton avis, ou tout du moins la comparaison, ça fait plaisir 🙂

    • Ravie que cette comparaison t’ait plu 🙂
      Je te conseille vivement le livre. Le film est magnifique mais le livre est un chef d’œuvre. C’est même devenu mon livre préféré !
      Si jamais tu le lis, donne-moi ton avis, j’aimerai bien avoir ta comparaison aussi 🙂

      • Je le ferais certainement ! Mais la rentrée approche à grands pas, et je n’aurais plus le temps de lire des livres de « plaisir ». Même si les livres que l’on me donne à lire ne sont pas un fardeau 😉
        En tout cas, je le lirais ! c’est sûr !

  2. J’ai lu le livre avant de voir le film, j’y tenais, du coup je l’ai raté au cinéma. Mais étant une grande fan de Leonardo je me dois de le voir. En tout cas c’est un très belle histoire, avec de beaux passages et de belles « citations »

    • Oui je trouve que c’est mieux de lire le livre d’abord.
      Je te conseille vraiment de voir le film car le livre est très bien respecté, jusqu’aux dialogues, qui sont les mêmes !
      Merci de ton passage 🙂

      • Ahhh j’ai vraiment vraiment hâte de le voir va falloir que je me procure le DVD. Et de rien, merci de suivre mon blog! Bisous

  3. Je n’aurais pas mieux dit au sujet du film et du livre. Beaucoup ont été « choquė » par le côté un peu bling bling du film mais au final selon fitzgerald nous présente lui même quelque chose d’un peu bling bling pour l’époque !

    • Oui tout à fait. Le film est tout simplement fidèle au livre.
      Je pense que ceux qui trouvent le film trop bling bling n’ont pas lu le livre. L’ambiance me surprendre si on ne visionne que le film, mais c’est l’ambiance du livre.
      Et il est tellement rare que les réalisateur respectent un livre à la lettre ! 🙂

      • Carrément, j’ai vu des images du futur film Thérèse Raquin, pour faire Thérèse, une fille dont la mère est tunisienne « au cheveux noir et au regard sombre », ils ont pris Élizabeth olsen … Mouaiiii, futur déception !

      • Oui c’est très décevant d’avoir des personnages au physique différent de l’histoire originale.
        Ce qui rendait le film Gatsby aussi proche du livre, c’était également le casting, qui était très ressemblant des descriptions du livre. Ils étaient exactement comme je les avaient imaginés.
        Je ne comprend pas le choix des réalisateurs quand ils prennent des acteurs qui n’ont rien à voir avec le personnage de l’histoire. Peut-être qu’Elizabeth Olsen va se teindre en brune… :S
        Merci pour tes commentaires en tout cas ! 🙂

      • Haha ! Ca me fait très plaisir !
        Ce blog est là pour ça alors s’il peut te changer les idées j’en suis ravie ! 🙂
        Bon courage pour les révisions !

  4. Et bien tu vois je n’avais pas apprécié le livre plus que ça. Quand je l’ai terminé, je me suis dis « oui ça va mais je comprends pas tout le bruit qu’on fait autour » et je l’avais trouvé en fait assez triste. Le problème peut être est que je l’ai lu en anglais et que malgré le fait que je comprenne bien et parle bien, je perds parfois certaines subtilités de la langue anglaise. Par contre le film m’a vraiment plu et m’a fait voir le livre sous un nouvel angle et ça m’a donné envie de le relire un jour en français cette fois. Oh et pour info, en anglais c’était parfait, ils ont conservé le terme « old sport » dans le film selon le livre (c’est vrai que c’est embêtant les problèmes de traductions, ça gâche un peu parfois)

    • Ah d’accord donc la mauvaise traduction vient du livre et non du film. Je trouve ça dommage parce que ce terme que Gatsby emploie est important dans l’histoire.
      Oui c’est vrai que l’histoire est triste mais le style de Fitzgerald est tellement agréable à lire ! 🙂
      Je n’ai pas un assez bon niveau en anglais pour comparer le livre en français et en anglais alors je ne peux pas te dire si celui en français est mieux mais c’est vrai que je te conseille de le relire. En plus il y a des images du film qui vont te revenir en tête du coup tu te sentiras plus immergée dans l’histoire.
      C’est bizarre quand même que tu ais aimé le livre et pas le film parce que je les trouve vraiment très similaires. Le réalisateur a très bien respecté l’ambiance du livre.
      Peut-être que c’est l’auteur qui ne te convient pas. Après, il en faut pour tous les goûts 😉

      • non c’est le contraire, j’ai aimé le film et pas le livre même si oui ils sont similaires mais justement, le film m’a aidé à me plonger dans l’ambiance, quand pour moi le livre avait failli (sans doute le vocabulaire?). Mais tu as tout a fait raison, on ne peut pas toujours tous aimer les mêmes auteurs, peut être que F n’est pas fait pour moi mais bon, je suis bonne joueuse et sympathique, je lui redonnerais une deuxième chance, et avec la version française de gatsby et avec un autre écrit. 😉

      • Oui je me suis trompé dans mon ancien commentaire je voulais dire « que tu as aimé le film et pas le livre ». Parce que l’ambiance est bien respectée, la tonalité de l’histoire aussi. Du coup je pensais que si l’on n’aimait pas le livre on ne pouvait pas aimer le film car ils sont très similaires. Comme quoi selon le support, une histoire n’a rien avoir.
        Tu me diras alors si celui le livre en français t’a plu 😉

Je profite de ma pause pour poster un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s