Découverte/LifeStyle/Spiritualité

Ma méditation dans un temple tibétain

Le master approche, mon dernier stage m’a déçue et me voilà incapable de savoir ce que je veux faire l’année prochaine, ni les années qui suivront. Il y a environ deux mois, une amie m’a parlé du bouddhisme et de la méditation. Elle m’a dit que j’y trouverai des réponses, que ça m’apaiserait et que j’y verrai plus clair. Elle m’a conseillé de faire une retraite spirituelle de plusieurs jours. Sceptique, je décide de me renseigner sur l’apprentissage des pratiques bouddhistes. Je suis emballée et ni une ni deux, je pars dans un temple tibétain, non pas pour une retraite mais juste pour un week-end, le temps de découvrir cette religion qui m’est totalement inconnue.
Comme tout le monde, j’ai une certaine vision du bouddha. Comme la plupart des gens, j’ai un petit bouddha chez moi, parce que c’est mignon, c’est chou et qu’il souri tout le temps. Comme certains, la méditation pour moi, c’est juste quelqu’un assis, avec le pouce touchant l’index et faisant ahmmmmmm. Voilà. Seulement pas du tout.
On a tous un moment dans notre vie où on est paumés et on a juste besoin de quelqu’un ou quelque chose pour nous dire : la direction, c’est par là. Si seulement on pouvait avoir un panneau avec écrit « Destin » dessus qu’on pourrait suivre dès qu’on est perdus… Seulement ça n’existe pas. Et chacun doit découvrir sa façon de trouver son chemin.
Je vous emmène avec moi sur les traces de Bouddha.

bouddha_1

Image trouvée sur Google

J’arrive au temple, j’explique que je suis catholique et très croyante. On me dit « pas de soucis, le bouddhisme est une culture très ouverte. Ici, musulmans, juifs, protestants et autres religions se retrouvent pour prier ensemble ».
Je me suis dit « Wouah ! Les religions se font la guerre à l’autre bout du monde depuis la nuit des temps, certains s’insultent dans la rue parce qu’ils n’ont pas la même religion et ici, tout le monde est côte à côte dans le même but : trouver des réponses. »

On me dit que la prière pour Mahakala va commencer et que je peux aller m’installer. J’enlève donc mes chaussures et mon blouson et j’entre dans le temple. Je n’ai pas de photos car il y avait toujours beaucoup de monde donc je n’ai pas pu en prendre et je ne voulais pas être impolie en prenant des photos.
L’image la plus ressemblante est celle-ci :

interieur-temple-tibetainImage trouvée sur Google

Dans le fond de la salle, j’admire le temple. L’ambiance était silencieuse et reposante. Les couleurs étaient dans les tons chauds rouge et jaune, comme sur la photo. Il y avait des bougies, des images du bouddha et de divinités bouddhistes, une forte odeur d’encens mais pas une odeur agressive, le genre d’odeur qui vous berce et vous apaise.
Les moines tibétains entrent dans le temple, habillés de leur kesa. Ils s’installent puis se mettent à chanter et à jouer d’instruments en invoquant Mahakala. Les gens chantent, prient et font des vœux (Mahakala étant la divinité qui exauce les souhaits). Je me prête au jeu et me met également à prier. Une heure s’écoule alternant chants et silence.

Sans titreJe m’excuse pour cette photo flou mais il faisait très froid et j’avais du mal à ne pas trembler. Puis je vous avoue qu’avec mon nouvel iphone, j’ai du mal à faire des photos nettes…

Le lendemain, une séance de méditation est prévue. Je m’assois dans le temple et j’entends des personnes autour de moi parler de visions, d’observateur et d’observé, de vue troublée. Au début je me suis demandé où j’étais tombée, comment peut-on avoir la vision qui se trouble ? Je ne comprenais pas. Puis la séance de méditation commence.
Le lama nous guide dans la posture à prendre : jambes pliées, mains à plat sur les genoux, etc. Il nous invite à nous détendre puis fait sonner le bol chantant tibétain.

photo 7

Dans un silence le plus profond, la foule médite. Mes muscles se décontractent, je me concentre sur ma respiration et tente de me détendre. Après quelques instants dans le calme, ma vision commence à devenir flou et ma vue s’obstrue. Je me sens partir et alors que j’avais un point de douleur dans le dos, je ne sens plus rien. Je ne me suis jamais sentie aussi décontractée. Un certain nombre de pensées me passent pas la tête. Je tente de rester concentrée sur ma respiration. Pendant plus de 10 minutes, les moindres centimètres de mon corps se détendent, ma respiration ralenti, je comprends alors ce que les gens disaient sur la vision floue, je pars dans un état second, à la limite de la perte de connaissance (Non non, je vous assure, on ne prend pas de petits cachets blancs juste avant). Jusqu’à ce que le bol tibétain chante à nouveau. Il est difficile de sortir de cet état. On a l’impression de se réveiller d’une sieste, les yeux piquent, les paupières ont envie de se fermer et les muscles sont tout engourdi.
Le lama nous explique des choses qui paraissent tellement évidentes mais que nous avons besoin d’entendre. J’ai eu l’impression d’apprendre la vie. Le lama m’a enseigné des choses sur lesquelles je n’arrivais pas à mettre des mots.

photo 4

Je ne peux pas vraiment trouver une explication scientifique à tout ça. Mais il y a quelque chose qui se passe à l’intérieur de notre propre corps, quelque chose de spirituel.
Je pense que je vais réitérer l’expérience pour essayer d’en apprendre d’avantage et surtout de comprendre. L’état de méditation m’a fasciné et cette religion m’intrigue. Elle est complètement différente de la mienne. J’ai compris certaines choses mais je n’ai pas encore trouvé de réponses à mes questions. Je crois que rien n’arrive par hasard et si on m’a guidé jusqu’ici, c’est qu’il y a une raison. On m’a conseillé de méditer chez moi. Et plus je médite, plus j’ai l’impression de comprendre. Chacun trouve sa façon de résoudre ses problèmes mais je conseille à tout le monde de tester la méditation. Si je retourne au temple, je vous en dirai d’avantage 😉

photo

Publicités

14 réflexions sur “Ma méditation dans un temple tibétain

  1. wouah ! Article très intéressant ! Fascinant même ! J’ai vécu une expérience similaire au Canada. J’ai passé 15 jours dans une tribu « indienne » des natifs du Canada: les ojibwés Leur religion est animiste avec le culte de l’ours et une relation très forte avec la nature. dans les tipis etc. J’ai participé à une séance de purification dans un « tipi », avec des herbes (pas de blagues^^), un rocher incandescent, des chants en ojibwe et un choc thermique (canicule dans le tipi et neige à l’extérieur). Une expérience spirituelle très forte, inoubliable, qui m’a apporté beaucoup. Tu as fais quoi comme études ? Tu es en dernière année de ton cursus là ?

    • Wouah ! Ton expérience a l’air très intéressante ! C’est super enrichissant de vivre ce genre d’expériences. On en apprend énormément sur le Monde et sur nous-même. En plus 15 jours ! Ce n’était pas trop dur ?
      Pas de blagues sur les plantes promis ;). Merci pour ton commentaire.
      Je fais des études de communication et je suis en dernière année de licence. J’hésite entre poursuivre dans la communication (relations publiques, marketing, etc.) ou me diriger plutôt vers l’ethnologie, l’études des amérindiens ou l’archéologie. J’aimerai étudier la communication dans les civilisations anciennes tu vois. Bref, je suis un petit peu perdue du coup je cherche des réponses en ce moment.

      • Non 15jours c’est ce qu’il fallait pour découvrir le village où j’étais, les paysages, leurs coutumes, la famille qui m’a hébergé …c’était tellement bien ! Une fois dans l’avion du retour je voulais chose: faire demi tour !
        Pour ton orientation en fait, la question que tu dois te poser c’est si tu souhaites entrer dans le monde de la recherche (laboratoire, enseignement, colloque) (car j’imagine que l’ethnologie emmène principalement vers cette voie) ou le monde de l’entreprise !
        En tout cas si tu souhaites en discuter (expériences de méditations ou regard extérieur sur l’orientation et la vie à la fac) on peut échanger par mail avec plaisir 🙂

      • Oh c’est très gentil à toi ! Merci pour cette proposition. Je t’avoue que le monde de la recherche et de l’entreprise m’attirent tous les deux et c’est bien là le problème. Pour le moment, je pense m’inscrire à plusieurs master pour pouvoir avoir le choix. J’attends de la méditation et du bouddhisme une espèce de guide. C’est trop demander peut-être mais ça ne pourra être que bénéfique je pense 🙂

  2. Chère amie bloggueuse, ça nous fait un beau point commun ! Le Tibet me fascine au plus haut point, et toutes les expériences qui ont un rapport avec le bouddhisme m’ont profondément marqué. Quant à ce « guide », ce n’est pas trop demander, loin de là…c’est même la base ;).

    • Ah effectivement on a un point commun alors ! 🙂
      Oui je pense également que le Bouddhisme est une certaine forme de guide (de la vie en générale).
      Avec seulement un week-end j’en ai appris tellement sur la vie j’étais impressionnée !
      J’attends beaucoup de cette initiation au bouddhisme. Je trouve les enseignement très sages et réfléchis.
      Et même si le bouddhisme ne m’apportera pas de guide au niveau de mon orientation, je pense qu’il m’apportera beaucoup sur tout le reste. 🙂

  3. Je trouve ton expérience intéressante et ta démarche de réflexion aussi.
    J’ajouterais juste que le bouddhisme est avant tout une philosophie…Mais dans ce cas précis philosophie et religion sont intimement liées.
    Il est important, surtout actuellement, de trouver sa place dans le monde, non seulement professionnellement, mais aussi individuellement, spirituellement.
    Continue à essayer de savoir qui tu es et qui tu voudrais être dans la vie.
    Réfléchir et prendre son temps ne sera jamais une perte de temps, mais une construction.
    Bonne chance à toi et persévère dans ta démarche vers une certaine forme de connaissance.

    • Oui effectivement, nous avons médité mais nous l’avons aussi abordé sous un aspect philosophique. Je n’ai pas voulu en parler dans cet article car je n’ai pas noté donc je ne me souvenais pas de tout et les choses dont je me souvenais faisaient appel à des réflexions très personnelles donc je n’ai pas voulu m’étaler sur le sujet. Je pense aussi ne pas être assez experte pour en parler. Je ne suis encore qu’une novice 😉
      C’est ce que je me dis aussi : je ne perds pas mon temps, tout ça sera forcément bénéfique pour moi, ne serait-ce que pour apprendre de nouvelles choses, comprendre, s’ouvrir à une nouvelle culture.
      Merci pour ton commentaire et ton encouragement 🙂

  4. Oooh, je n’ai jamais fait de méditation réellement, à part les quelques séances de Yoga que j’ai pris lorsque j’étais trop stressée l’année dernière, mais certainemnt rien de comparable ! Ce doit être une expérience hors du commun !

Je profite de ma pause pour poster un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s