Culture/LifeStyle/Spiritualité/Sport/Voyages

J’ai testé le Tai-Chi-Chuan

En ce moment, je teste différentes choses car j’ai besoin de vivre de nouvelles expériences et d’ouvrir mon esprit à de nouveaux horizons (et je dis ça sérieusement). Cette semaine, c’est le Tai-Chi-Chuan que j’ai testé et j’ai décidé de partager mon expérience avec vous…

un_corps_et_un_esprit_zen_avec_le_tai_chi_chuan

Les Origines

Le tai-chi-chuan veut dire « boxe du faîte suprême », « boxe avec l’ombre » ou encore « boxe de l’éternelle jeunesse ». Le but de cette pratique est d’arriver à l’éveil, d’atteindre une conscience supérieure.
Développés par des guerriers taoïstes et des moines médecins dans la région du Hubei, les mouvements reproduisent ceux des sports de combats mais en silence et avec une concentration maximale. Il est même possible d’atteindre un état de méditation en mouvement.

tai-chi

La pratique

Souvent, ce que l’on voit sur internet, sur des photos etc n’a rien à voir avec la réalité. Là, c’était exactement comme ce que l’on voit dans les films.
Tout commence par une séance de relaxation, allongés sur le sol, où le professeur nous met en condition. « Se sentir encré dans le sol » « Être dans l’instant présent » etc.
Tout cela se fait dans le calme, les yeux mi-clos, en faisant un enchainement de mouvements lents et d’étirements sans forcer.
Après ces dix minutes, la séance d’échauffement commence tout en essayant de garder son esprit dans cet état du « power of now ».

TAICHI1

L’échauffement ressemble à n’importe quel autre échauffement type yoga par exemple.
Puis le professeur nous apprend des figures qui seront ensuite associées les unes aux autres pour former des séries.
Emplacement des pieds, des mains, regard, respiration, etc. Le professeur nous guide mais il m’est assez compliqué d’expliquer ce qu’il se passe durant le cours. Si je devais l’expliquer en une seule phrase, je dirais qu’il faut essayer de créer une espèce de fluidité entre mouvements, respiration et pensées.
Le cours se termine par une autre séance de relaxation, un peu différente de la première, qui ressemble au savasana en yoga. A la fin, on se rend compte qu’on baille et qu’on a envie de s’étirer. L’air de rien, on est fatigué (il faut dire que le cours a duré deux heures !). Mais on se sent extrêmement bien. Vous savez ce moment où vous sortez d’une bonne douche chaude après avoir fait une séance de sport intense ? Et bien là, c’est la même sensation.

tai_groupe

Mon Avis

Je vais vous dire objectivement… Je n’ai pas aimé (du tout, du tout). Je ne dis pas que la pratique n’est pas bien, au contraire ! Elle ne m’est juste pas adaptée.
Moi qui suit très branchée yoga, méditation et spiritualité, je me suis dit « je vais adorer ! » Et bien, à ma grande surprise, pas du tout.
Je l’ai dit honnêtement au professeur qui m’a expliqué que cette pratique était plus faite pour des personnes d’un certain âge qui ont besoin de calme, de se relaxer etc. Les chinois commencent tout petits. La pratique appartient donc à leur quotidien. Mais pour nous, occidentaux, c’est plus compliqué car ça ne fait pas parti de notre mode de vie.
J’ai toujours pratiqué des activités assez physiques alors là, faire des mouvements lents dans le silence et surtout, sans comprendre leur signification, ça m’ennuyait terriblement.
J’avais l’impression de ne travailler ni sur mon corps, ni sur mon esprit et SURTOUT (et c’est ce que j’étais venue chercher) je ne ressentais aucune énergie.
Quand j’ai commencé le yoga ou même la méditation, je me suis tout de suite sentie imprégnée par ce que je faisais et je ressentais l’énergie du sol et le potentiel qui était en moi. Durant une séance, je me suis même mise à pleurer tellement le yoga m’a permis de comprendre certaines choses.
Là, j’avais plus l’impression de brasser de l’air, de faire des enchainements de mouvements qui ne voulaient rien dire et de reproduire des séries sans aucun sens. Pourtant, le professeur était très bien et le groupe dégageait une bonne énergie. Mais le tai-chi ne me parlait tout simplement pas.
Ce qui m’a le plus dérangé, ce sont ces deux points : le manque de compréhension de la pratique et l’énergie que je n’ai pas ressentie.

Rondes de Tai Chi

Ma maman m’a demandé « mais c’est comme le yoga non ? ». Et bien pas du tout.
Le discours est le même « pouvoir du moment présent » « connexion entre le corps et l’esprit » « méditation » « énergie de la terre et du ciel » etc.
La façon de faire est la même : différentes positions associées entre elles pour créer des séries.
Mais la pratique est totalement différente.
A chacun sa pratique et chaque personne doit trouver celle qui est faite pour elle. Le tai-chi n’est définitivement pas pour moi. Cependant, je le recommande pour les personnes stressées, qui ont besoin d’un moment de calme et de sérénité. Il y a différentes façons d’arriver à se détendre. Le yoga, c’est mon truc à moi et je ne suis pas certaine d’arriver à trouver une autre activité qui me transcendera autant. Mais peut-être que le tai-chi sera votre pratique à vous. Ce qui est sûr, c’est qu’à la fin on se sent bien, détendu, apaisé. Très efficace après une longue journée.

26180563taichi1-jpg

Publicités

8 réflexions sur “J’ai testé le Tai-Chi-Chuan

  1. Le taï chi chuan est un art martial. Si le professeur fait l’impasse sur cela pour se contenter de l’aspect gymnique, alors oui, on passe à côté de l’essentiel et l’on ne comprend pas la signification des mouvements.
    Et plus grave, si l’on ne comprend pas la signification des mouvements l’on ne peut pas pas conduire son énergie là où c’est nécessaire.
    Tout est donc dans le choix d’un bon professeur (j’ai envie de dire d’un bon « maître » mais cela risque d’être mal interprété)

    • Oui les plus avancés pratiquaient à deux comme art martial. Les débutants faisaient des séries. Moi pour mon premier cours j’étais plus en mode « découverte ».
      C’est vrai que j’ai comparé le tai chi avec le yoga et je n’ai pas ressenti du tout la même chose. Le tai chi me laissait indifférente alors que le yoga m’apporte énormément d’énergies, de sensations, etc.
      Je pense que cette pratique n’est tout simplement pas faite pour moi. Avec un bon maitre ou pas. Mais je conseillerais la pratique à n’importe qui car je suis sûre qu’elle peut apporter beaucoup. Mais pas à moi…
      Je reste sur le yoga ! 😉

  2. Je me suis précipitée sur ton article car je suis à la recherche d’une nouvelle activité qui m’aiderais à me « zenifier ». Je pensais essayer le yoga prochainement 🙂

    • Haha ! J’aime beaucoup ce terme « zénifier » 😉
      Il faut essayer pour voir ce qui te plait le plus.
      Personnellement, j’ai eu un réel coup de coeur pour le yoga et je ne peux plus m’en passer.
      Mais tout dépend de la personne, peut-être que le tai-chi te correspondra plus, ça dépend de ce que tu recherches.
      Tu peux aussi tester la méditation, c’est très relaxant et bénéfique. Ça te ressource.
      Teste un peu toutes les disciplines, voire même différents professeurs car selon l’enseignant la pratique change du tout au tout.
      Tiens-moi au courent 😉

    • Je n’ai jamais essayé le Qi Quong alors je t’avoue que je ne sais pas du tout quelle est la différence. Peut-être une pratique parallèle, un dérivé du Tai Chi ou inversement. Si un jour j’ai l’occasion de tester, je te dirai 😉

Je profite de ma pause pour poster un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s